Problématiques et définitions
 
Nos services

 

Définition : Troubles alimentaires

La performance, l'image corporelle et la minceur sont très valorisé dans notre société occidentale. Des enquêtes ont démontré que 50% des adolescentes se trouvent trop grosses à 14 ans et que ce pourcentage atteint 70% à 17 ans. Au Québec, chaque année 65 000 femmes de 14 à 25 ans présentent des troubles alimentaires. Voici quelques statistiques : 73% des québécoises souhaitent maigrir, 62% disent sentir une pression sociale pour devenir minces ou perdre du poids et 21% considèrent que la gestion du poids domine leur vie. Ces préoccupations pour le poids et l'image corporelle affectent le développement psychologique des jeunes femmes et peuvent conduire au développement de troubles des conduites alimentaires. Les troubles alimentaires sont plus fréquents chez les femmes, mais certains hommes en souffrent également. Ces difficultés sont causées par une combinaison de facteurs de risques biologiques, psychologiques et socioculturels. L'apparition de symptômes démontre des causes psychologiques profondes et inconscientes, c'est une manière que la personne utilise pour affronter ses difficultés plus profondes et gérer ses émotions pénibles. Les troubles alimentaires les plus fréquents sont l'anorexie, la boulimie et l'hyperphagie boulimique. Il existe plusieurs autres difficultés associées liées à l'alimentation, à l'estime de soi et à l'image corporelle.

Pour plus d'information, cliquez sur les onglets de droite pour avoir les définitions des troubles alimentaires et des difficultés associées.

Référence :

  • Pomerleau, G. et collaboratrices (2001). Démystifier les maladies mentales : ANOREXIE ET BOULIMIE, comprendre pour agir. Gaëtan Morin, Éditeur.
  • AMERICAN PSYCHIATRIC ASSOCIATION – DSM-IV-TR. – Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, 4e éd. révisée, Masson, Paris, 2003.

 

 

 

 

Anorexie

Boulimie

Hyperphagie boulimique

Toutes autres difficultés
alimentaires